Qui sommes nous? Notre démarche Qualité Liens Plan du Site Copyright Contact

Découvrir
     les produits

Vous êtes ici : Territoires » ...en Limousin » Mesures Agro- environnement de la vallée de la Gioune

Mesures Agro-environnementales
panneaude la Vallée de la Gioune

- site Natura 2000 -

Robert Thollet s'engage pour l'environnement : un panneau le signale sur ses terres

"Situé au sein du Parc Naturel Régional de Millevaches en Limousin, le site Natura 2000 de la Vallée de la Gioune abrite une richesse significative en termes d'habitats naturels (milieux) de par sa position bio-géographique charnière, entre les influences atlantiques collinéennes et les influences montagnardes"- source : plaquette DIREN Limousin.

Le site Natura 2000 de la Vallée de la Gioune, est situé sur le département de la Creuse. Il couvre 972ha sur les communes de Gioux, Féniers, Gentioux-Pigerolles.

L'inventaire écologique du site, identifie 15 habitats d'intérêt communautaire, dont 3 sont considérés comme étant prioritaires :

- Eaux oligotrophes très peu minéralisées des plaines sablonneuses. - Rivières des étages planitiaires à montagnard.
- Landes humides atlantiques septentrionales.
- Landes sèches européennes.
- Formation à genévriers communs sur landes.
- Formations herbeuses à nard. (habitat prioritaire).
- Prairies humides à molinie.
- Pelouse maigre de fauche.
- Tourbières hautes actives. (habitat prioritaire).
- Tourbières hautes dégradées.
- Tourbières de transition et tremblants.
- Dépressions sur substrat tourbeux.
- Eboulis rocheux.
- Forêts alluviales. (habitat prioritaire).
- Hêtraies à Houx.

 

S'ajoutent à ces habitats, 5 espèces d'interêt communautaire :

 

- Un poisson : le Chabot.
- Un papillon : le Damier de la Succise.
- Une chauve-souris : la Barbastelle.
- Un mammifère : la Loutre d'Europe.
- Une mousse : la Bruchie des Vosges.

 

Les conditions de milieu sont favorables à 4 espèces restant à localiser :

 

- Un insecte : le Lucane cerf volant.
- Un papillon : la Laineuse du Prunellier.
- Un mollusque : la Moule perlière.
- Une plante aquatique : le Flûteau nageant.

 

D'autres espèces remarquables fréquentent le site : le Circaète Jean-le-Blanc, le Busard Saint-Martin, le Busard Cendré, la Bondrée apivore, l'Alouette lulu, la Pie-grièche écorcheur, la Drosera à feuilles rondes, la Canneberge, le Ciste, la Laîche pauciflore, le Sélin des pyrénées, la Cordulie arctique, le Sympetrum noir, la Vipère péliade, le Murin d'Alcathoe.

Génisse couchée dans la prairie de Nard L'agriculture est l'activité principale du secteur et concerne 24 agriculteurs qui élèvent des vaches allaitantesbruyère Limousines produisant du broutard, des brebis Limousines. Les bêtes pâturent sur un parcellaire de prairies permanentes, prairies tourbeuses, tourbières, landes, parcours. Les prairies fauchées représentent généralement la moitié de la surface agricole utile qui se situe en moyenne à 160 ha.

L'agriculture joue un rôle prépondérant dans le maintien et la conservation des habitats et des milieux ouverts présentés.
Un Comité de Pilotage désigné par l'Etat, valide un Document d'Objectifs qui définira les mesures de gestion du site et les modalités de mise en œuvre. Les agriculteurs concernés, peuvent s'engager à appliquer les mesures agri-environnementales définies pour la préservation du milieu.

jacyntheL'absence totale d'apports de fertilisants minéraux et organiques (hors apports des bêtes en pâture) est signifiée pour tous les sites ainsi qu'un chargement par hectare d'une Unité de Gros Bétail (équivalent à 1 vache), norme correspondant à de l'élevage extensif.

- entretien des tourbières et prairies para tourbeuses grâce à un pâturage non excessif, voir la fauche.

- reprise et restauration d'habitats d'intérêts communautaires tourbeux ou para tourbeux abandonnés parbruyère, genèvriers, genêts l'agriculture et fortement embroussaillés, envahie par les ligneux à plus de 30% : implantation de prairie interdite après ouverture, pas d'interventions mécaniques entre le 1er avril et le 31 août, entretien à réaliser pendant 5 ans.

- entretien de prairies et landes humides à Succise : permettre l'entretien des parcelles par pâturage et fauche en veillant à conserver une période sans activité pour préserver les nids communautaires de ces papillons ; maintien de l'ouverture par élimination mécanique ou manuelle des rejets ligneux et autres végétaux indésirables.
prairie para-tourbeuse - maintien de l'ouverture des landes et prairies humides par un pâturage extensif des Landes et prairies humides fréquentés par les espèces identifiées.

- entretien des Landes sèches par maintien ou réintroduction d'un pâturage raisonné.

- reprise et restauration des Landes sèches envahies par les fougères à plus de 60 %. Maintien de l'ouverture par élimination manuelle ou mécanique des rejets ligneux et autres végétaux indésirables.

- gestion extensive des pelouses maigres de fauche et formations à Nard : préservation par le pâturage ouvache jersiaise dans prairie à Nard la fauche tardive favorable au maintien de la diversité biologique.

- maintien des prairies à Jonquilles qui sont des éléments patrimoniaux rares, avec une forte identité sur le site Natura 2000 : non retournement de la prairie ; absence d'intervention et de pâturage du 1er avril au 15 mai ; une fauche annuelle et trois passages de troupeau maximum ; interdiction d'hivernage sur ces parcelles.

ripisylves en bordure des terres de la Ferme de Villecrouzeix.- entretien des ripisylves (végétation arborée des berges) qui ont des rôles importants pour la biodiversité : caches pour les Loutres, lieux de chasse pour les chauves souris... et pour la qualité riveraine des eaux.
La végétation concernée doit être composée de d'essences indigènes : Aulnes, Frênes, Chênes pédonculés, Saules, Prunelliers...

- entretien des fossés, rigoles de drainage et d'irrigation, des fossés et canaux en marais et des béalières.

La présentation précise de toutes ces actions réalisées par les agriculteurs du site Natura 2000, qui s'engagent pour l'entretien de cet espace unique, nous montre qu'ils sont véritablement les irremplaçables jardiniers, les premiers conservateurs (tandis que d'autres peuvent dégrader) d'une nature riche mais fragile.

Rechercher

Recevoir la lettre