Qui sommes nous? Notre démarche Qualité Liens Plan du Site Copyright Contact

Découvrir
     les produits

Vous êtes ici : les Partenaires » Agriculteurs » L'élevage du Palais

Découvrir les Terrines de Bisons de l'élevage du Palais : terroirselect.com

elevage du palais

logo agri bioL'élevage du Palais

 

Florence Valade et David Paturaud

L'Élevage du Palais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des études en Australie, une arrivée en Creuse imprévue, dans un domaine "Arche de Noé".

Florence est arrivée en Creuse, presque par accident, faisant suite à un long périple. Après deux années d'enfance passées en Guyane Française, sa famille est rentrée en France. Ils ont entre temps découvert l'Australie où ils ont fait quelques "expéditions".

Son beau-père a trouvé le Domaine de ses rêves en Creuse, à Thaurond et il l'a acheté ! Mais il était persuadé, dans les années 90, que la langue anglaise était un passeport indispensable à la réussite. Pour lui l'Australie était une jeune nation prometteuse qui tendait les bras aux jeunes prêts à investir ses vastes espaces. Il fut donc décidé que Florence et son jeune frère feraient leurs études en Australie, ce qui n'était pas pour leur déplaire.

Après 4 années d'études et un "bac australien" Florence se destinait à être avocate car elle possède un talent oratoire et une force de conviction peu commune. Mais elle fut rappelée en France en 1991, pour prendre soin de son beau-père souffrant. Elle avait 21 ans. C'est ainsi que Florence "débarque" et s'installe en Creuse.

Florence se forme pour faire de sa passion un métier : éleveur de chevaux.

Son diplôme Australien n'étant pas valide, elle doit reprendre des études pour travailler. Elle
entreprend de préparer un BTS Agricole option élevage au Lycée Agricole des Vaseix près de Limoges. C'est là qu'elle rencontre David qui prépare un BTS Comptabilité Gestion.

Elliotetflo

Entre temps, Florence, passionnée de chevaux depuis longtemps, avait acheté son premier cheval. Son grand-père qui n'était pas éleveur était quand même dans la Cavalerie... ça compte !!!

A cette époque, David disait "le Domaine du Palais c'est l'Arche de Noé" : oies, canards, poules, poney, bouc nain, chevaux y vivaient en harmonie...


C'est aussi à cette époque que la mère de Florence lui suggère "et si tu faisais de ta passion ton métier ? "Qu'elle belle idée ! le Domaine du Palais va devenir un véritable domaine, avec des chevaux !

Pour se professionnaliser, Florence suit pendant 2 ans une formation diplômante en vue d'obtenir un Brevet Professionnel Agricole, option Équins au Lycée Agricole d'Ahun, à une vingtaine de kilomètres du Domaine.

Avec son diplôme, elle s'installe éleveur de chevaux en 1998. Elle élève des reproducteurs, fait des concours. Son élevage comprends 5 Frisons, 2 Poneys femelles, 5 Selles Français.

Elevage du Palais

Pendant ce temps David a été embauché par une entreprise en tant que "répartiteur de tâche dans les produits pétroliers" et ils font leur premier bébé.

Au bout de cinq ans, ils décident de réaliser "un regroupement familial" sur le Domaine.

David intègre le Domaine et fait "sa tête de Bison" !

David va donc s'installer à son tour sur le Domaine avec "l'objectif de faire une production différente de ce qui existe ici, se distinguer des autres pour mieux valoriser la production".

Florence et David optent pour monter un élevage de Bisons. Ils constituent une société SCEA.

Bison petit cul

Oui mais l'originalité faite avec des p'tits culs maigres aux origines américaines au pays des culards Limousins, ça ne passe pas forcément bien !

De plus la population locale est effarouchée de partager son espace avec des bêtes sauvages mesurant jusqu'à deux mètres au garrot et capables de sauter à 1,50 mètres de hauteur sans élan ! quand bien même les bisons fuient l'homme, et ils n'aiment pas être approchés, leur "force tranquille" reste à prouver... Cloture

Enfin, en 2001, l'enquête de la Direction des Services vétérinaires donne son feu vert. Les Bisons résident dans des parcs à l'abri de solides clôtures qui ont 2,50 mètres de hauteur.

Bisons et chevaux cohabitent harmonieusement.

Le choix de cet élevage s'est effectué aussi pour des raisons techniques, Chevaux et Bisons sont très complémentaires. Cela ne pose pas de problèmes sanitaires, et les troupeaux tournent sur les prairies, les bisons consomment moitié moins de fourrages que les chevaux auxquels ils laissent le trèfle.

Troupeau de bisons dans une prairie

Le Domaine compte 70 ha dont 10 ha en location. Actuellement 40 bisons vivent en semi-liberté sur 51 ha. Le choix de l'agriculture Biologique s'est imposé de lui-même, pour le côté "naturel". Florence était très sensibilisée à l'environnement en Australie où l'on trouvait déjà vingt ans en arrière, 5 poubelles par ménage pour le recyclage.

Les Bisons sont des bêtes puissantes et massives mais néanmoins pacifiques.

Les premiers Bisons ont étés achetés chez un éleveur Breton. Le premier troupeau était constitué de 13 Bisons : Samson le mâle, des jeunes aptes à reproduire et des petits de 2 à 3 ans.

Bison mâle

Ont suivi un second mâle, Henri, 4 femelles et 3 jeunes. Puis d'autres encore, venant d'éleveurs Bio et de l'INRA.

Le Bison est adulte à 3 ans, il se reproduit vers 3 à 5 ans. A 10 ans l'animal pèse plus d'une tonne. Son espérance de vie est de 30 à 40 ans. Cependant, ils restent un maximum de 7 à 8 ans dans un élevage, par précaution.

Panneau menace de mort

Ces animaux sont pacifiques. Mais ils sont très intelligents et observateurs. Ils ne craignent pas les coups de fusils: Les bisons furent chassés intensément, ou plutôt masacrés par les colons, et l'extinction de l'espèces  fut évitée de justesse.

Ces bêtes massives sautent plus haut et courent plus vite qu'un cheval (60 km/heure). Avec le temps, ils peuvent repérer des dangers et vouloir se défendre, de l'homme son ennemi ancestral inscrit en tant que tel dans ses gênes. Les manipulations (vaccinations principalement et vermifugations) deviennent plus risquées avec l'âge des animaux et s'effectuent dans des Corrals qui sont des parcs de contention.

Ces Bisons Américains des Plaines sont destinés à la production de viande.

Troupeau de bisons

Les élevages sont constitués de Bisons Américains des Plaines, seule race apte à fournir de la viande de bison pour la consommation humaine.

La maturité sexuelle des Bisonnes se situe entre 26 et 30 mois.

Elles portent 9 mois. Le premier vêlage se situe donc vers 3 ans. Le Bisonneau au pelage orange pèse 18 à 25 kg. Une femelle produit en moyenne 2 bisonneaux tous les 3 ans. Le sevrage du bisonneau intervient naturellement entre 8 mois et 1 an et demi ! il pèse alors 150 à 220 kg. La maturité physique se situe entre 800 et 1200 kg pour les bisons et 500 à 600 kg pour les bisonnes.

Les bêtes sont abattues au minimum à 3 ou 4 ans et donnent seulement 200 kg de carcasse.

Bisons au bois

La saison des amours se déroule de juillet à septembre. Les Bisons sont monogames. Les bêtes s'accouplent la nuit, dans les sous-bois, hors du regard des hommes.

L'élevage des Bisons est conduit en mode biologique.

Bisons dans les fougères

L'élevage est effectué en mode biologique. Les bêtes sont vaccinées pour respecter la législation en vigueur. Elles ne reçoivent pas de traitements (sauf pour les strongles qui est un parasite détruisant le foie). Si elles doivent être traitées pour avoir la vie sauve, leur viande sera commercialisée en circuit conventionnel.

Les Bisons n'aiment pas être enfermés, ils vivent constamment à l'extérieur. Ils pâturent l'herbe des prés qui ne reçoivent pas d'engrais chimiques et on leur distribue du foin l'hiver issu des prairies.

4X4

Visiter l'élevage de Bisons du Palais: dépaysement et frissons garantis !

L'élevage du Palais vous propose le Parcourir les parcs en 4X4. Dans la grande prairie bordée d'un pan rocheux aux allures de canyon, il ne manque que les Indiens ! Et tenez-vous bien, même les indiens sont au Palais une fois par an lors d'une grande fête western avec plein d'animations, un barbecue géant , de la musique....

Bisons dans le canyon

Une belle occasion de côtoyer ces paisibles mammifères et de démystifier leur dangerosité.

Si c'est Florence votre guide, vous découvrirez qu'elle n'a pas raté sa vocation d'avocate : elle plaide magistralement et passionnément la cause des Bisons. D'ailleurs c'est l'élevage dit "du Palais", quel extraordinaire clin d'œil à une vocation "contrariée" !!!

 

 

Acheter en ligne les Terrines de Bisons de l'élevage du Palais : terroirselect.com

Rechercher

Recevoir la lettre