Qui sommes nous? Notre démarche Qualité Liens Plan du Site Copyright Contact

Découvrir
     les produits

Vous êtes ici : Fiches pratiques » Nutrition » ... Les minéraux

Minéraux

 

 

Les Minéraux essentiels pour l'homme sont classés en deux catégories : les macro-éléments ou éléments majeurs et les éléments traces ou oligoéléments.

Les minéraux sont indispensables à la réalisation de nos fonctions organiques multiples comme : la minéralisation, le contrôle de l'équilibre en eau, le systèmes lymphatiques et hormonaux, les systèmes musculaires, nerveux, immunitaires...

 

6 MACRO ELEMENTS
FONCTIONS
CALCIUM (Ca)

Edification et renouvellement du squelette; contractions musculaires et cardiaques ; coagulation sanguine; échanges cellulaires ; perméabilité membranaire ; libération d'hormones et transmission d'influx nerveux.

En savoir plus : Apports conseillés en calcium et source alimentaires

www.afssa.fr

CHLORE (Cl)
MAGNESIUM (Mg)

Il participe à plus de trois cents réactions chimiques dans l'organisme. Régulateur du métabolisme glucidique et lipidique des tissus musculaires, cardiaques et nerveux. Il renforce l'immunité, aide à la fixation du calcium, à la synthèse de l'ADN et de l'ARN, des acides aminés. Actif dans la transmission d'influx nerveux et de la relaxation musculaire après contraction, influant sur l'activité cardiaque et la tension artérielle.

Il entre en synergie avec la vitamine B6, E ainsi qu'avec le calcium et le phosphore.

En savoir plus : "Besoins nutritionnels en Magnésium et vieillissement" - Yves Rayssiguier -

aprifel.com

PHOSPHORE (P)

Maintien de l'équilibre acidobasique et participation à la plupart des réactions biochimiques de l'organisme, il est indispensable à la production d'énergie dans les cellules et à la protection de leurs membranes. Il agit sur le métabolisme des lipides et des glucides, la contraction musculaire, la synthèse des hormones cortico-surrénaliennes, la, croissance et le renouvellement cellulaire.

Il entre en synergie avec les vitamines D, F, le calcium et le magnésium.

POTASSIUM (K)

Le potassium permet de maintenir le Ph et l'équilibre des fluides à l'intérieur des cellules, il contribue au maintien de la pression artérielle. Il est actif dans la transmission de l'influx nerveux et les contractions musculaires (dont cardiaques).

En savoir plus : "Le potassium et son rôle dans la diminution de la tension artérielle : la place des fruits et légumes" - Pierre Meneton -
-"Potassium et santé : les preuves s'accumulent" - Dr Thiéry Gibault -
-"Prévention de l'hypertension par le potassium" - Dr Christian Remessy aprifel.com

SODIUM (Na)

Le sel, consommé sous forme de chlorure de sodium est un élément vital qui contribue au maintien de l'hydratation de l'organisme et à l'équilibre de la tension artérielle. Contenant naturellement ou enrichit en iode, il est nécessaire au bon fonctionnement thyroïdien. Il est préférable de consommer des sels naturels comme le sel de Guérande riche en magnésium. Le danger de surconsommation en sel provient du pain (1/3 des apports), des fromages et charcuteries exagérément salés, et toutes les préparations industrielles : besoins physiologiques environ 5g ; consommation moyenne : 5 à 10 g. L'excès de sel favorise l'hypertension artérielle et l'ostéoporose (élimination du calcium par les reins).
Astuces pour diminuer la consommation : lire les étiquettes 400 mg de sodium= 0,4 g de sodium soit 1 g de sel ; utiliser les herbes, épices et aromates naturels pour "donner du goût", du jus de citron; saler avec des sels au potassium, des sels aux herbes et plantes aromatiques.

En savoir plus : "Pourquoi lutter contre l'inversion du rapport sodium/potassium"- Pierre Meneton -
-"Les bonnes associations alimentaires pour équilibrer le rapport potassium/sodium et le pouvoir alcalinisant des aliments" - Pr Christian Rémessy -
-"Sodium-Potassium, hypertension et maladies cardio-vasculaires" -Pierre Meneton-

aprifel.com

- Rapport sel : évaluation et recommandations (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments) 200 pages

www.afssa.fr

15 OLIGO-ELEMENTS
FONCTIONS
ARSENIC (As)
BORE (B)
CHROME (Cr)

Il intervient dans le métabolisme des glucides et des lipides, il protège le cœur et il est hypotenseur. Il stimule l'action de l'insuline, régulant le taux de sucre dans le sang.

Il entre en synergie avec les vitamines C et B3, les acides aminés essentiels et le zinc.

COBALT (Co)
CUIVRE (Cu)

Il intervient dans la minéralisation des os, la production de globules rouges et la synthèse de la mélanine. Il intervient dans la formation des tendons et des cartilages.

FER (Fe)

Le Fer tient un rôle majeur en tant que constituant de l'hémoglobine du sang qui véhicule l'oxygène depuis les poumons jusqu'aux cellules. Il entre aussi dans la constitution de la myoglobine responsable de l'oxygénation des muscles. Il contribue à la fabrication d'enzymes impliqués dans la respiration, et de l'ADN.

Le fer a besoin de vitamine C, de cuivre, de zinc pour être bien assimilé. Il entre en synergie avec les vitamines B et E et les acides aminés essentiels.

En savoir plus : Apports conseillés en Fer et source alimentaires

www.afssa.fr

FLUOR (F)

Indispensable à la bonne santé des dents et des os. Il renforce l'émail des dents et les protèges des acides secrétés par les bactéries de la plaque dentaire.

IODE (I)

Il participe à la synthèse des hormones thyroïdiennes , indispensables au développement du cerveau et au métabolisme. L’iode est un oligo-élément impliqué dans la synthèse d’hormones thyroïdiennes.

"La sécrétion de ces hormones commence dès le début de la vie du fœtus, et participe aux fonctions vitales de l’organisme, au développement et à la croissance du cerveau chez le fœtus et les nouveau-nés. Les besoins en iode sont variables selon l’age, le sexe, et sont majorés en période de grossesse.
L’insuffisance en iode pose un problème en santé publique, particulièrement chez les adolescentes et les femmes en âge de procréer en raison de conséquences connues sur le développement cérébral du fœtus.
Les sources d’iodes sont principalement les produits d'origine marine (poissons, crustacés, mollusques sont les aliments les plus riches en iode : 100-180µg / 100g ; le poisson d'eau douce n'en contenant que 4µg pour 100g. Les algues sont également riches en iode (de 10 à 1300µg / 100g selon l'espèce) mais sont peu consommées en Europe). Les produits laitiers et céréaliers ainsi que les oeufs et leur produits dérivés contribuent également à l'apport en iode chez les enfants et les adolescents (oeuf : 48µg ; les fromages : 26µg ; produits laitiers frais : 18µg ; le lait : 15µg). Des données sur la consommation alimentaire des Français (étude INCA) indiquent que le lait, les produits laitiers et les fromages sont des aliments qui contribuent en grande partie à l’apport iodé en raison de leur consommation élevée. Dans le cadre d’une mesure de santé publique, le sel de table est utilisé en France comme vecteur d’enrichissement en iode." source : Afssa.

MANGANESE (Mn)

Il intervient sur le métabolisme des glucides, des lipides, des vitamines du groupe B, sur la synthèse hormonale et les réflexes musculaires. C'est un puissant anti-allergique, tonifiant. Il est indispensable à l'action d'une enzyme dont la fonction est de piéger les radicaux libres résultants du métabolisme.

Il s'associe avec les vitamines B et C, avec le phosphore et le calcium.

MOLYBDENE (Mo)

Il intervient dans l'élimination de certains produits synthétisés pendant la digestion des protéines.

NICKEL (Ni)
SELENIUM (Se)

Constituant de certaines enzymes anti-oxydantes, stimulant de l'immunité, facteur d'activation des réactions de défense de l'organisme. Il est considéré comme un antioxydant majeur, anti-vieillissement, anti-cancer, anti-toxique, protecteur du cœur et des vaisseaux. Il joue un rôle dans le fonctionnement de la thyroïde.

Il entre en synergie avec les vitamines C et E, le Béta-carotène. Les vitamines du groupe B et les acides aminés favorisent son assimilation.

SILICIUM (Si)

Il entre dans la composition des os, des ligaments, des tendons, des cartilages, de la peau, des cheveux, des ongles, de l'émail des dents...

VANADIUM ( V)
ZINC (Zn)

Ce minéral, en raison de la multiplicité de ses rôles est très important : il intervient dans l'activité de 200 enzymes! dont celles qui protègent des radicaux libres, celles qui s'impliquent dans la synthèse protéique (renouvellement des cellules, cicatrisation, immunité...).

Le Zinc agit sur le métabolisme des glucides et donc sur le système nerveux. Il participe à la respiration cellulaire, protège l'ADN et l'ARN, et stimule le système immunitaire.

Il entre en synergie avec les vitamines du groupe B, le Béta-carotène, les protéines et doit être accompagné par de la vitamine B6.

Plus d'informations : vitamines et minéraux, micro constituants, un puissant matériel énergétique. Article 22)

aprifel.com


Rechercher

Recevoir la lettre