Qui sommes nous? Notre démarche Qualité Liens Plan du Site Copyright Contact

Découvrir
     les produits

Vous êtes ici : Fiches pratiques » Analyser » Composition nutritionnelle de la Myrtille

Myrtille2

Composition nutritionnelle de la Myrtille




Nous vous invitons à consulter les fiches pratiques des Vitamines, des Minéraux, des Flavonoïdes, des anti-oxydants pour connaître leurs modalités d'actions dans l'organisme.

La composition moyenne énoncée ci-dessous est à considérer comme étant un ordre de grandeur. Les données varient en fonction des modes de culture, des variétés, du mode de conservation, le degré de maturité, la forme d'ingestion (crue, cuite, accompagnée... ).


ComposantsTeneur
g pour 100 g
  MinérauxTeneur
mg pour 100 g
  VitaminesTeneur
mg pour 100 g
Glucides 9,9 g   Potassium 68 mg   Vitamine C 20 mg
Protides 0,6 g   Phosphore 11 mg   Provitamine A 0,0030 mg
Lipides 0,5 g   Calcium 9 mg   Vitamine B1 0,030 mg
Acides Organiques 1,4 g   Magnésium 4 mg   Vitamine B2 0,030 mg
Eau 83,0 g   Sodium 2 mg   Vitamine B3 (PP) 0,400 mg
Fibres 3,00 g   Fer 0,5 mg   Vitamine B5 0,130 mg
      Cuivre 0,10 mg   Vitamine B6 0,050 mg
      Zinc 0,11 mg   Vitamine B9 0,006 mg
      Nickel 0,010 mg   Vitamine E 2,10 mg
      Fluor 0,002 mg      

Modérément sucrée, la teneur en glucide de la Myrtille cultivée est plus élevé que la sauvage (6,1 g contre plus de 11 g pour 100 g ). Le sucre est constitué pour moitié de fructose et un tiers de glucose. Avec un apport énergétique de 50 kcalories pour 100 g (209 kJoules) la Myrtille est un fruit d'apport énergétique modéré.

Sa teneur légère en sucre alliée à sa richesse en eau en font un fruit-plaisir savoureux, désaltérant et rafraîchissant, qui se déguste facilement (pas d'épluchage).

A noter la présence de fibres (3 à 5 g voir plus de 8 g pour les sauvages) dont 70% sont insolubles et facilitent donc le transit. Les fibres solubles sont constituées de pectines.

Les acides organiques (acide malique, citrique principalement) donnent la saveur acidulée à la Myrtille.

Ses minéraux, variés, ne dépassent pas 300 mg pour 100 g avec prédominance du Potassium.

L'apport en vitamines est quantitativement modeste mais diversifié, avec une quantité appréciable de vitamine C. Cette diversification est toujours appréciable, c'est le bon côté des fruits et légumes, lorsqu'on varie les menus et que l'on consomme journellement plusieurs espèces, on évite les carences. Les substances spécifiques les plus intéressantes de la Myrtille sont la vitamine E (tocophérols) en quantité significative, la vitamine B3 ou PP composée de Flavonoïdes (catéchine, biflavane) à l'action anti-oxydante et synergique de l'activité de la vitamine C. Ils ont par ailleurs une action veino-protectrice. La catéchine (tanin) donnent à la Myrtille sa saveur légèrement astringente.

D'autre part, comme tous les fruits et légumes bien colorés, la Myrtille est riche en Flavonoïdes : les anthocyanes (400 à 500 mg pour 100g), qui portent la couleur rouge-violette. La nature dispose d'une palette de couleurs nuancées, la Myrtille dispose de la cyanidine (pigments des pensées bleues ou violette), la delphinidine (présente aussi dans certaines variétés de cerise, et le delphinium non ???), la malvidine qui est... mauve !!! Les anthocyanes aiment la fraîcheur, c'est pourquoi on trouve la Myrtille.... en Limousin par exemple où gorgées d'anthocyanes, elles acquièrent la plus belle couleur violette que l'on puisse trouver... au monde !!! (voir le Verger de Veix en Corrèze).

Les Myrtilles, en particulier ces anthocyanes, renforcent la vision. Mais j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : ça marche pas avec les confitures !

 

En savoir plus :

- article n°2 myrtilles et fraises c'est bon pour les neurones - Dr Thiéry Gibault.

Rechercher

Recevoir la lettre